Algèbre relationnelle

Objectifs

Dans ce chapitre, nous montrons comment écrire des requêtes en utilisant l'algèbre relationnelle. L'intérêt de cette écriture est qu'elle conduit directement à des algorithmes pour évaluer les requêtes, calculer leurs réponses. Nous donnons (sans preuve formelle) le résultat sans doute le plus fondamental de ce domaine : le théorème d'équivalence de Codd. Ce théorème établit l'équivalence entre le calcul et l'algèbre relationnels. En fait, l'intérêt réside dans la traduction des requêtes (provenant de l'utilisateur) en requêtes directement évaluables (et optimisables) par le système. Si on voit la base de donnée comme un outil tampon entre l'utilisateur (humain) et une machine, ce résultat est la pierre angulaire de cette interface.

N'hésitez pas à interagir sur le forum afin de surmonter les difficultés que vous pourriez rencontrer.

DébutSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)