Conclusion

Maintenant que vous avez vu le modèle relationnel, le calcul relationnel et l'algèbre relationnelle, il nous reste à présenter deux points très différents : d'une part le langage SQL, qui est une manière de paraphraser le calcul relationnel, mais où nous irons plus loin en présentant des requêtes calculant des agrégats, et d'autre part l'utilisation de l'algèbre relationnelle pour optimiser l'exécution de requêtes. Vous pourrez ensuite tester vos connaissances avec des TPs.