3. Les molécules d'adhérence [biologie cellulaire]

Introduction

Dans leur majorité les cellules des animaux pluricellulaires sont organisées en ensembles coopératifs appelés tissus, qui s'associent à leur tour selon diverses combinaisons en unités fonctionnelles de plus grandes dimensions : les organes. Les cellules des tissus sont habituellement en contact avec un réseau complexe de macromolécules extracellulaires sécrétées : la matrice extracellulaire.

Figure 1

Cette matrice aide à assurer la cohésion cellulaire et tissulaire et constitue une trame structurée à l'intérieur de laquelle les cellules peuvent migrer et interagir les unes avec les autres. Les cellules d'un tissu sont également maintenues en place par l'adhérence directe des cellules entre elles. Toutes ces interactions sont dues à des protéines membranaires spécialisées : les molécules d'adhérence. Elles jouent un rôle très important à la fois dans le développement et l'intégrité anatomique des tissus.

Dans la plupart des cas, les molécules d'adhérence peuvent être considérées comme des récepteurs, c'est-à-dire des protéines transmembranaires capables de fixer un ligand. Cependant, à l'inverse des récepteurs aux hormones et neurotransmetteurs présents à la surface cellulaire (voir la ressource " Introduction à la signalisation cellulaire"), les ligands qui interagissent avec les molécules d'adhérence sont généralement insolubles. Ce sont souvent les molécules d'adhérence elles-mêmes (présentées par les cellules adjacentes) ou encore des composants de la matrice extracellulaire. Lorsqu'il s'agit d'une interaction entre deux molécules d'adhérence identiques (interaction homophile), on parle du récepteur et de son contre-récepteur. La molécule d'adhérence qui se comporte comme un récepteur, émet des signaux intracellulaires qui modulent des processus intracellulaires (outside-in signalling) (voir la ressource "Introduction à la signalisation cellulaire" et la figure 2 ci-dessous).

Figure 2

Par des exemples spécifiques, les paragraphes qui suivent traitent des différentes molécules d'adhérence, des composants de la matrice extracellulaire et de leurs interactions.

PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer UFR de Sciences Biologiques, IJsbrand Kramer, Gérard Tramu - Université Bordeaux 1 FRANCE Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)